La patiente ne trouve pas sa prescription médicale

Son médecin traitant avait essayé de fermer deux ulcères de jambes "mixte". Ces ulcères de jambes étaient tenaces et très douloureux. Les plaies étaient propres (bien désinfectées), mais n'arrivaient pas à se fermer, n'arrivent pas à se guérir. Il y avait un ulcère de jambe à chaque jambe.

Il y avait le problème artériel et il y avait le problème de la stase veineuse.

Le "dispatching" des soins infirmiers m'avait demandé de passer tous les jours. Il n'y avait pas de prescription médicale et j'en ai profité de faire comme il faut: une compression multicouches sur mesure sur un pansement "mousse moderne" sur du gel iso-Betadine 10%.

J'ai réussi à convaincre ma nonagénaire à souffrir le temps qu'il faut pour aboutir à un résultat durable.

Entretemps, après avoir vu le résultat, son médecin traitant applique la même méthode pour ses autres patients.

En utilisant les pansements modernes, il est important de ne pas faire le changement de pansement tous les jours. On peut changer le pansement tous les deux jours, ou tous les trois jours, on peut même aller à une fréquence de une fois par semaine.
Au moindre risque que votre patient commence à retirer les bandes, vous passez tous les jours et faites un jour la jambe gauche et l'autre jour la jambe droite.

Voici l'autre jambe. On discerne bien les marques des mousses modernes (amortisseur) et les marques des petites bandes de la compression multicouche. Dès que la guérison est acquise, on devrait passer au système des bas de contention (à condition que l'infirmière arrive à temps pour placer les bas). Une nonagénaire n'arrive pas enfiler de tels bas.